#CPS 2 / quels effets sur les élèves ? quels impacts sur le climat scolaire ?

La deuxième demi-journée débat du cycle CPS (conçue en partenariat avec la délégation départementale de l’ARS 93 et l’APCIS) a réunie plus de 200 professionnels à la Bourse du travail de Bobigny  le 26 janvier 2018 autour du thème : Les programmes de renforcement des CPS : quels effets sur les élèves ? quels impacts sur le climat scolaire ?

Les échanges ont été réalisés autour notamment de l’évaluation par le laboratoire de recherche de l’EPS Ville-Evrard du programme «Mission Papillagou» mené au sein d’établissements de l’Éducation nationale, à Stains et Epinay-sur-Seine.

14h00-14h15 : Ouverture  : Thibaud Willette, directeur MMPCR (pour le 93). Jean-Philippe HORREARD Délégué départemental ARS 93. Nathalie VICTOR, Présidente de l’APCIS.

14h15-14h30 : La notion de compétences psychosociales et promotion de la santé mentale Mme Pilar ARCELLA-GIRAUX, ARS Ile-de-France.

14h30-14h50 : « Mission Papillagou » : un programme de prévention en milieu scolaire – par Zorica KOVACEVIC, Directrice de l’APCIS et Rachel STOQUE, Principale du collège Pablo Neruda (Stains).

14h50-15h10 : Projection d’un film présentant Mission Papillagou – Réalisation de Radio Télé La Villette (APSV) Pause

15h20-15h50 : Résultats de l’évaluation par l’URC de l’Établissement Public de Santé de Ville Evrard. Dr Dominique JANUEL, Virginie MOULIER et Fanny THOMAS.

Cliquer ICI pour voir la présentation de l’évaluation projetée.

15h50-16h30 : Débat avec la salle

16h30-16h40 : Régis ASTRUC, Proviseur de la vie scolaire, DSDEN 93

16h40-17h : Former les acteurs à la prévention et aux CPS : retour de l’expérience « Mission Papillagou » – Emmanuel MEUNIER (MMPCR) et Noria BELGHERRI (Mission de prévention de la violence à l’école).

Pour rappel, cette journée s’inscrit dans un cycle de 4 demi-journées d’échanges autour du renforcement des compétences psychosociales (CPS). Ce cycle présente une diversité de programmes et d’actions de prévention par le développement des CPS, menés dans des contextes différents, avec des publics variés et permet d’en expliciter les conditions de réussite.

Le premier temps de ce cycle qui a réuni plus de 300 professionnels s’est déroulé le 7 décembre 2017 à la salle Olympe de Gouges sur le thème : Comment et pourquoi implanter des programmes de développement des CPS à destination des enfants et adolescents ? 

Le troisième temps  se déroulera le 3 avril 2018 à l’Auditorium de l’Hôtel de Ville sur le thème : Les compétences psychosociales : un levier pour (re)trouver une place dans la société ?. Les inscriptions seront ouverts à partir du 5 mars.

LES ACTES DES RENCONTRES 2017 DE LA MMPCR DISPONIBLES

Avec pour titre « Le défi du faire ensemble en prévention des conduites à risques », cette seconde édition des Rencontres de la Mission métropolitaine de prévention des conduites à risques (MMPCR) des 2 et 3 octobre a fait le choix d’explorer les avantages et limites du « faire ensemble ». Plus de 350 acteurs des territoires parisien et sequano-dyonisien ont « participé » à cette réflexion collective ; des professionnels venant de secteurs variés (éducatif, santé, social, réduction des risques, insertion, justice), mais aussi des « usagers », des habitants citoyens… .

Consultez les ACTES en ligne

 

Vous pouvez aussi les télécharger et imprimer en cliquant ICI

 

 

L’objectif était de sortir du concept pour véritablement créer du « faire ensemble » et prendre conscience notamment de la problématique de la prévention des conduites à risques et de la contribution nécessaire de chacun. Les échanges ont montré par exemple comment le langage, censé structurer et faciliter nos relations, peut être lui-même un frein. Sa technicisation par certains professionnels peut produire en effet une forme d’exclusion d’autres professionnels mais aussi et surtout des usagers/citoyens… Il a également été possible de mesurer à quel point sont présentes les questions de pouvoir, de conflit et la difficulté à faire place au savoir « expérientiel ». En conclusion d’un atelier, des mères participant à un groupe de parentalité ont ainsi conseillé aux professionnels d’oser faire ensemble en travaillant… avec les parents tout en étant très vigilants à leur posture professionnelle (« ne pas nous donner des leçons, être bienveillants »).       La Maison des Métallos (11e), elle-même préservée de la démolition et devenue lieu culturel grâce à une mobilisation citoyenne et participative a accueilli les 17 formats de cet évènement (2 plénières, 5 tables rondes et 10 ateliers).

La marque de fabrique des Rencontres de la MMPCR, c’est aussi la créativité et l’édition 2017 n’a pas dérogé à la règle, en proposant plusieurs pastilles originales : une ouverture tout en « déconstruction » de la notion de « faire ensemble » assurée par Franck Lepage ; une fermeture par deux clowns analystes qui ont dressé avec humour le bilan de ces journées ; un concert participatif du Sleep In Nite Orkestra et un débat mouvant assuré par Marie Automne Thépot (DASES).

Au final, deux journées intenses où les participants ont osé « faire ensemble » ; deux journées riches d’échanges et de perspectives d’actions qui n’ont pu être réussies que grâce à la participation enthousiaste de chacun des participants.

Consultez ici les enregistrements des plénières, des tables rondes :

Plénière 1 – Osons le faire ensemble! – Extrait 1 –  Extrait 2Extrait 3Extrait 4Extrait 5

Plénière 2 – Pensons le faire ensemble! – Extrait 1Extrait 2 Extrait 3Extrait 4

Table ronde 1- Les pairs aidant et la RDR au défi  du faire ensemble dans les contextes de grande exclusion – Extrait 1 Extrait 2 Extrait 3Extrait 4

Table ronde 2 – Le métier à métisser  – Extrait 1Extrait 2Extrait 3

Table ronde 3 – Prévention 2.0, entre diabolisation et solution miracle – Extrait 1Extrait 2 Extrait 3

Table ronde 4 – Participation et compétences des publics: un cercle vertueux pour renforcer le pouvoir d’agir – Extrait 1 Extrait 2Extrait 3

Table ronde 5 – Des « espaces interqualifiants » pour penser et agir la prévention – Extrait 1Extrait 2Extrait 3

 

 

 

le renforcement des compétences psychosociales : Un levier pour la prévention ?

Le renforcement des compétences psychosociales (CPS) : Un levier pour la prévention ? Pourquoi et comment intégrer le développement des CPS dans sa pratiques ?

L’enjeu de ce temps d’échanges est d’apporter un éclairage sur la prise en compte des renforcement des compétences psychosociales dans le travail de prévention. Cette démarche vise à développer la capacité des individus à répondre au stress et aux pressions de la vie, sans avoir à recourir à des comportement tels que les conduites à risques.

Pour réfléchir et échanger sur ces questions, vous avons convié Tim Greacen, Docteur en psychologie et chercheur en psychiatrie sociale. Il dirige le laboratoire de recherche de l’établissement publique de santé Maison Blanche.

Téléchargez le programme.

Téléchargez la synthèse des échanges